L'otiorrhynque

De AFIDOL

Sommaire

Importance

Ravageur secondaire, malgré une présence sur tous les vergers


Description

Otiorrhynchus cribricollis, ordre des coléoptères, famille des Curculionidées.

Ce coléoptère de 7 à 8 mm gris-noir cause des dégâts de fin mai à octobre


Cycle de développement

L’otiorrhynche n’effectue qu’une seule génération par an.

Ses larves sont terricoles et se nourrissent des racines de plantes herbacées. Elles sont sans danger pour l’olivier contrairement aux adultes.


Dégâts

L’adulte vit la journée dans le sol et se nourrit la nuit du parenchyme foliaire, laissant sur les feuilles des échancrures caractéristiques.

Sur des arbres adultes, les dégâts occasionnés sont négligeables et ne justifient pas d’intervention. Mais sur de jeunes plantations, ils peuvent entraîner un important affaiblissement


Principaux auxiliaires efficaces

Estimation du risque

Une surveillance accrue de vergers sensibles est le meilleur moyen de limiter les attaques d'otiorrhynques


Stratégie de lutte

Les traitements insecticides sont souvent inactifs sur l’otiorrhynque car l’insecte se nourrit la nuit.

Une bande de glue apposée sur le tronc des arbres de la parcelle ou du secteur concerné limite les dégâts dus à ce ravageur et permet aux arbres de continuer leur croissance.

Outils personnels